BA 2017 10 07 


CR 2017 10 07 web

 

Le texte complet du commentaire :

Dernière causerie promenade guidée par Gérard Vallée sur l’histoire de la peinture de paysage de 1900 à nos jours. L’ancien lieu de Thomery plage a été choisi permettant une belle vue sur la Seine et sur un ancien bâtiment de l’octroi qui, pratique instaurée depuis le moyen-âge, était installé à l’entrée du village pour que toutes les marchands en transit sur le fleuve s’acquittent d’un droit de douane sur tout ce qu’ils transportaient (bois, vin etc.)
Les peintres de la villégiature de Barbizon ont été non seulement la source du mouvement impressionniste mais aussi celle du fauvisme avec comme précurseur le peintre Alexandre Defauxqui peignait avec des couleurs vives. L’apparition de la photographie a bouleversé les peintres qui ont été contraints d’abandonner la description du paysage réel et de s’orienter vers l’impression et le ressenti qu’il procurait.

Le Fauvisme s’est attaché à ce rendu non seulement par la lumière mais aussi par les couleurs pures utilisées. (Illustration tableau de Maurice de Vlaminck 1906)
L'expressionisme utilise les mêmes couleurs que les fauves, mais à des fins toutes différentes. L'artiste, par leur truchement, exprime l'angoisse que la société des hommes lui inspire. 

Le cubisme représente la révolution la plus profonde, il se veut un langage pictural totalement autonome par rapport à l'observation visuelle du réel, il est fortement inspiré des avancées de la science (A. Einstein pose les bases de sa théorie sur la relativité en 1907) et des interrogations nouvelles sur ce qu’est le monde réel. Le paysage objet se doit d’être observé sous tous ses aspects. Cette approche trop intellectuelle ne dure pas longtemps car trop éloignée de l’émotion et du sensible. Elle sera, pour quelques artistes, la voie ouverte vers l'abstraction.

Le surréalisme, mouvement qui durera peu (jusqu’en1945), cherche à créer l’émotion par le support d’une œuvre délirante en totale liberté créative.
Quelques artistes cependant retournent vers la peinture de paysage réaliste comme Elie Lascaux, un contemporain de Picasso (Illustration tableau de Elie Lascaux La garde 1936).Alfred Manessier oscillera toujours entre la peinture abstraite et réaliste

Il paraissait difficile d'aller plus loin dans le réductionnisme et à partir de 1960, sous l’influence américaine, la peinture de paysage partit dans une toute autre direction, celle de la recherche du réel qu’il soit sociétal, philosophique, conceptuel, ou psychologique.