S'il est à la mode, aujourd'hui, de parler de la multifonctionnalité de la forêt, c'est au cours du XIX° siècle que ces fonctions furent les plus nombreuses et la forêt du XXI° siècle est un désert comparée à elle.

Troupeaux du pacage, charbonniers, bûcherons, équarisseurs, fagoteuses, carriers, touristes, escaladeurs, chasseurs à tir et à courre, peintres et chasseurs de vipères devaient se partager le même espace.

Chaque corporation eut maille à partir avec une ou plusieurs autres, cependant toutes furent unies pour considérer que l'administration forestière ne tenait aucun compte de leurs intérêts et l'accuser d'incurie.

Ce qu'on nomme "la querelle des peintres" avait débuté vers 1845, c'est en 1914 que l'administration produisit une synthèse des activités forestières.

C'est l'objet de la note de M Geneau conservateur des Eaux et Forêts que nous reproduisons ci-après.

Le bon sens de son auteur, son esprit de synthèse, font que ce texte bientôt centenaire est toujours aussi actuel et qu'il mérite encore d'inspirer les décideurs.
Dec 2005

Pour parcourir l'ouvrage, utilisez la barre de navigation au bas et à droite de chaque page. Pour accéder directement à une page particulière, cliquez sur les N° du ce tableau. Les griefs accessoires
Introduction
01 - 02
La question du Pin
15 - 16 - 17 - 18
La forêt sous l'ancien régime
02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10 - 11
Les carrières de Grès
18 - 19
La forêt au XIX° siècle
11 - 12 - 13
La chasse à tir - les délits de bois
20
La forêt actuelle
13 - 14 - 15
Conclusion
21