La grive.
Le bouvreuil.
Le rossignol.
La linotte.
Le pinson.
La tourterelle.
L'alouette.
Le geai.
Le rouge gorge.
Le pivert.
Le verdier.
Le corbeau.
Le gros bec.
La pie.
Le loriot.
La corneille.
La mésange.
Le coucou.
La fauvette.
La perdrix.
Le chardonneret.
Le coq de bruyère
.
Et enfin le hibou et le chat huant, dont les cris funèbres, dans le silence des nuits, contrastent singulièrement avec 1e chant mélodieux du rossignol qui annonce le point du jour. Ces différentes espèces d'oiseaux, déjà peu nombreuses dans nos bois, sont cruellement décimées, soit par le fusil du chasseur, soit par la voracité de l'épervier, de la buse ou du héron, et quelquefois par l'aigle voyageur. Souvent nous voyons ces redoutables oiseaux, planant du haut des airs, décrire de grands cercles en cherchant à découvrir leur proie, et dès qu'ils l'ont aperçue, s'arrêter un instant immobiles et suspendus, puis tout à coup fondre, comme un trait, sur l'innocente perdrix ou sur quelque reptile, bientôt déchiré et englouti.

Guide du voyageur dans la forêt de Fontainebleau
INTRODUCTION -page 07-

Introduction
Première promenade
Seconde promenade
Troisième
promenade
Quatrième
promenade
Cinquième
promenade
01 02 03 04 05 06 07 08 09 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 01 02 03 04 05 06 07 08 01 02 03 04 05 01 02 03 04 05 06 01 02 03 04 05 06 07