dont les combinaisons différentes correspondent à tous les désirs. Si en dressant la carte qui accompagne cet itinéraire, je me suis dispensé d'y faire figurer les innombrables routes qui sillonnent nos bois et nos rochers, et qui ne peuvent être utilement tracées que sur une carte d'une très grande échelle, c'est que j'ai voulu éviter cette confusion qui existe à peu près sur toutes celles publiées dans un format peu étendu. D'ailleurs, les personnes qui viennent journellement parcourir la forêt de Fontainebleau, ayant principalement pour but d'en connaître les sites les plus remarquables, j'ai dû tout simplement m'attacher à faire figurer leurs positions avec le tracé des chemins qui y conduisent le plus agréablement.
(Mais, disons le, cet aspect sauvage de la forêt disparaît chaque année davantage sous la verdure des pins, des mélèzes, et même sous celle des cèdres qui couvrent déjà la plus grande partie de nos rochers et de nos déserts. Cette grande amélioration est due â l'administration de l'ancien conservateur des forêts de la liste civile, et surtout â celle de son successeur, M. Marrier de Bois-d'Hyver, qui surveille d'une manière toute particulière l'entretien des routes, en même temps qu'il a fait pratiquer des sentiers, des allées, des issues faciles et commodes pour arriver aux principaux points de vue, et de là se porter ailleurs.)

Guide du voyageur dans la forêt de Fontainebleau
INTRODUCTION -page 03-

Introduction
Première promenade
Seconde promenade
Troisième
promenade
Quatrième
promenade
Cinquième
promenade
01 02 03 04 05 06 07 08 09 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 01 02 03 04 05 06 07 08 01 02 03 04 05 01 02 03 04 05 06 01 02 03 04 05 06 07